Conseils pour créer un mot de passe fort

Les mots de passe constituent la première ligne de défense contre tout accès non autorisé à votre ordinateur. Plus votre mot de passe est fort, plus votre ordinateur est protégé contre les pirates informatiques et les programmes malveillants. Assurez-vous que vous disposez de mots de passe forts pour tous les comptes sur votre ordinateur. Si vous utilisez un réseau d’entreprise, votre administrateur réseau peut vous obliger à disposer d’un mot de passe fort.

Qu’est-ce qui caractérise un mot de passe fort d’un mot de passe faible ?

Un mot de passe fort :

  • comprend au moins huit caractères ;

  • ne contient ni votre nom d’utilisateur, ni votre vrai nom, ni le nom de la société ;

  • ne contient pas de mot entier ;

  • est complètement différent des mots de passe précédents ;

  • contient des caractères provenant de chacune des quatre catégories suivantes :

    Catégorie de caractère
    Exemple

    Lettres majuscules

    A, B, C

    Lettres minuscules

    a, b, c

    Chiffres

    0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

    Symboles du clavier (tous les caractères du clavier non définis comme des lettres ou des chiffres) et espaces

    ` ~ ! @ # $ % ^ & * ( ) _ - + = { } [ ] \ | : ; " ' < > , . ? /

Un mot de passe peut répondre à tous les critères ci-dessus et rester faible malgré tout. Par exemple, Hello2U! répond à tous les critères de mot de passe fort mais reste faible car il contient un mot entier. H3ll0 2 U! est un mot de passe plus fort parce que certaines lettres du mot entier ont été remplacées par des chiffres et parce qu’il contient également des espaces.

Pour retenir un mot de passe fort, suivez ces conseils :

  • Créez un acronyme à partir d’une information facile à mémoriser. Par exemple, prenez une phrase qui a un sens pour vous : L’anniversaire de mon fils est le 12 décembre 2004. En vous appuyant sur cette phrase comme d’un guide, vous pouvez créer le mot de passe Mfan12/déc,4.

  • Remplacez des lettres ou des mots d’une phrase facile à mémoriser par des chiffres, des symboles et des fautes d’orthographe. Par exemple, L’anniversaire de mon fils est le 12 décembre 2004 pourrait vous inspirer le mot de passe Monfil $annvµ1212,4 (les espaces sont autorisés).

  • Associez votre mot de passe à votre passion ou votre sport favori. Par exemple, J’aime jouer au tennis pourrait vous inspirer le mot de passe J()aimJ1ouT@en3.

Si vous ressentez le besoin d’écrire votre mot de passe pour le retenir, vérifiez que vous ne le nommez pas comme tel et conservez-le en lieu sûr.

Création de mots de passe forts à l’aide de caractères ASCII

Vous pouvez également créer des mots de passe qui utilisent des caractères ASCII étendus. L’utilisation de caractères ASCII étendus permet de renforcer la sécurité des mots de passe en augmentant le nombre de caractères disponibles. Avant d’utiliser des caractères ASCII étendus, vérifiez que les mots de passe qui en contiennent sont compatibles avec les programmes dont vous ou votre organisation vous servez. L’utilisation de caractères ASCII dans les mots de passe est délicate dans les environnements où cohabitent plusieurs systèmes d’exploitation ou versions de Windows.

Vous pouvez trouver des caractères ASCII étendus dans la Table des caractères. Certains caractères ASCII étendus ne doivent pas être utilisés dans les mots de passe. N’utilisez pas un caractère si aucune touche ne lui est associée dans le coin inférieur droit de la boîte de dialogue Table des caractères. Pour plus d’informations, voir Utilisation des caractères spéciaux (Table des caractères) : Forum Aux Questions.

Les mots de passe Windows peuvent dépasser les huit caractères recommandés ci-dessus. Les mots de passe peuvent contenir jusqu’à 127 caractères. Toutefois, si vous vous trouvez dans un réseau contenant des ordinateurs exécutant Windows 95  ou Windows 98, envisagez l’utilisation de mots de passe ne dépassant pas 14 caractères. Si votre mot de passe dépasse 14 caractères, il est possible que vous ne puissiez pas vous connecter au réseau à partir des ordinateurs exécutant ces systèmes d’exploitation.