Gérer un abus, un hameçonnage ou un message indésirable dans Outlook.com

Voici comment gérer un abus, une tentative de hameçonnage et un message indésirable envoyé à ou en provenance de comptes de messagerie Outlook.com. Cette procédure est également valable pour les adresses de messagerie hotmail.com, msn.com et live.com.

Pour signaler un abus

  • Si vous recevez des menaces, appelez la police locale.

  • Pour signaler un harcèlement, une usurpation d'identité, une exploitation d'enfants, une pédopornographie ou toute autre activité illégale reçue via un compte Outlook.com, transférez le courrier offensant à l'adresse abuse@Outlook.com. Joignez-y toutes les informations pertinentes, comme le nombre de messages que vous avez reçus de ce compte et la relation, le cas échéant, qui vous lie à l'expéditeur.

  • Pour signaler un abus qui ne provient pas d'un compte Outlook, accédez à http://abuse.net pour identifier l'adresse exacte à laquelle le signaler.

Si votre compte Outlook.com a été piraté

Si une personne a accédé à votre compte Outlook.com ou que vous avez reçu un message de confirmation indiquant une modification de votre mot de passe que vous n'avez pas autorisée, vous pouvez récupérer votre compte. Voir Mon compte a été piraté.

Protégez-vous contre les tentatives de hameçonnage

Vous pouvez recevoir du courrier électronique qui vous semble légitime, mais qui se trouve en réalité être une tentative de hameçonnage, c'est-à-dire une tentative d'accès à vos informations personnelles ou de vol de votre argent.

  • Ne répondez jamais à un message vous demandant d'envoyer vos informations personnelles ou celles de votre compte.

  • Dans les messages suspects, ne cliquez jamais sur les liens qui sont supposés vous diriger vers le site Web d'une société. L'expéditeur a peut être falsifié le site Web (en présentant sa propre version) pour recueillir vos informations de connexion.

  • N'ouvrez jamais un fichier attaché à un message suspect. Il contient probablement un virus ou autre programme malveillant.

  • Si le message indique qu'il provient d'une certaine entreprise, contactez le service client de cette entreprise par téléphone ou en ligne pour vérifier la légitimité du message. Vous pouvez aussi le transférer au service des abus ou des fraudes de cette entreprise.

  • Accédez à un site Web d'identification des canulars comme snopes.com et effectuez une recherche sur l'objet du message.

  • Résistez à la tentation de répondre, même dans le but de narguer ou de réprimander l'expéditeur. Vous ne feriez que confirmer la validité de votre adresse de messagerie et finiriez par recevoir davantage de courrier indésirable.

Signaler une tentative de hameçonnage, un message indésirable ou non sollicité

Vous aidez à bloquer les expéditeurs de courrier indésirable en signalant les tentatives de hameçonnage, les messages indésirables ou non sollicités. En plus, c'est très simple ! Dans Outlook.com, cliquez sur la flèche à côté de Courrier indésirable et sélectionnez :

  • Courrier indésirable pour le courrier indésirable habituel.

  • Tentative de hameçonnage pour les messages qui tentent de vous extorquer vos informations personnelles (comme les mots de passe, comptes bancaires ou votre numéro de sécurité sociale) ou de vous voler de l'argent.

  • Compte piraté si vous commencez à recevoir du courrier indésirable ou des tentatives de hameçonnage de la part d'un expéditeur que vous connaissez.

Reconnaître les tentatives de hameçonnage

Voici quelques conseils pour vous aider à reconnaître quand un message électronique s'avère être une tentative de hameçonnage.

  • Quand l'offre semble trop belle pour être vraie.

  • S'il vous est demandé de répondre au message en envoyant vos informations personnelles ou celles de votre compte (comme votre nom d'utilisateur et votre mot de passe, votre date de naissance, votre numéro de sécurité sociale ou vos informations bancaires). Microsoft et les autres entreprises légitimes ne vous demanderont jamais d'envoyer ce type d'informations par courrier électronique. Ils vous demanderont d'accéder à leur site Web pour vous connecter et mettre à jour vos informations en ligne.

    Avertissement : dans les messages suspects, ne cliquez jamais sur les liens qui sont supposés vous diriger vers le site Web d'une entreprise. L'expéditeur a peut être falsifié le site Web (en présentant sa propre version) pour recueillir vos informations de connexion. En cas de doute, accédez au site Web à l'aide de vos Favoris, en cherchant dans votre historique de navigation ou en entrant l'URL dans la zone d'adresse.

  • Si l'adresse de messagerie de l'expéditeur est associée à un domaine étranger. Par exemple : untel@exemple.uk.co, @exemple.ru ou @exemple.ng.

  • Si l'adresse de messagerie de l'expéditeur est associée à un domaine composé d'une chaîne de chiffres et de lettres choisis de toute évidence de manière aléatoire. Par exemple : @VNbM6f3.com.

  • Si le nom de l'expéditeur dans l'en-tête ne correspond pas à son adresse de messagerie.

  • Si le ton est personnel et confidentiel, mais qu'il s'agit vraisemblablement d'un message de groupe, commençant par une formule de salutation générique. Par exemple : « Cher client Microsoft » ou « Cher ami ou Chère amie ».

Cinq types d'escroquerie courants

Voici cinq grands types d'escroquerie courants, ainsi que des indices sur la façon de les reconnaître.

Afficher tout

« Vérifiez immédiatement votre compte ou il sera clôturé ! »

L'escroquerie : vous recevez un message semblant provenir de votre banque ou d'un service de commerce électronique comme PayPal ou Ebay, ou encore de votre fournisseur de messagerie vous avertissant que votre compte sera suspendu ou clôturé si vous ne le « vérifiez » pas en envoyant vos informations de compte par réponse au courrier.

Ce que recherchent les fraudeurs : dans le cas d'une tentative de hameçonnage d'une banque ou d'un service de commerce électronique, ils veulent obtenir vos informations personnelles afin de pouvoir usurper votre identité, vider vos comptes bancaires et utiliser votre carte de crédit. Si le message semble provenir de votre fournisseur de messagerie, le fraudeur souhaite obtenir le nom d'utilisateur et le mot de passe de votre compte de messagerie afin de le pirater et l'utiliser pour envoyer du courrier indésirable.

Autres indices révélant l'escroquerie : une réponse urgente est requise (par exemple, « Vous devez vérifier votre compte dans les vingt-quatre heures »). Cela vous laisse peu de temps pour vérifier sa légitimité.

Mesures à prendre : tout d'abord et surtout, NE transmettez aucune information personnelle ou de votre compte, même si le ton employé souligne une quelconque urgence.

  • S'il s'agit du site d'une banque ou d'un service de commerce électronique, contactez le service client de cette entreprise par téléphone ou en ligne pour vérifier la légitimité du message.

  • Si le message indique provenir d'Outlook.com, transférez-le à report_spam@Outlook.com.

« Une importante somme d'argent peut vous appartenir, il vous suffit d'envoyer vos informations personnelles (ou de l'argent) »

L'escroquerie : de l'argent se trouve sur un compte qu'une personne plus ou moins officielle souhaite partager avec vous. Tout ce que vous avez à faire est de lui envoyer vos informations personnelle ou de l'argent.

Ce que recherchent les fraudeurs : parfois, ils veulent seulement vous convaincre de leur envoyer de l'argent. Dans d'autres cas, ils veulent obtenir vos informations personnelles afin de pouvoir usurper votre identité, vider vos comptes bancaires et utiliser votre carte de crédit.

Autres indices indiquant l'escroquerie :

  • Toute transaction impliquant une banque internationale ou exigeant l'envoi de vos informations personnelles ou d'une somme d'argent à l'étranger doit vous paraître suspecte.

  • Il existe souvent un élément de vol. Si l'argent ne vous appartient pas vraiment, ni à eux, le vrai propriétaire est soit décédé, soit un fonctionnaire corrompu, soit une société anonyme qui ne laisserait jamais passer l'occasion. Ou encore, l'argent est censé vous appartenir, mais un tiers essaie de vous le voler.

  • S'il existe la moindre suspicion sur la transaction ou si vous ne comprenez pas pourquoi une personne que vous ne connaissez pas vous a choisi vous pour bénéficier de cette offre, vous pouvez parier que vous êtes sur le point de vous faire escroquer.

Mesures à prendre : tout d'abord et surtout, NE transmettez aucune information personnelle ou bancaire, même si l'offre semble réellement intéressante.

  • Accédez à un site Web d'identification des canulars comme snopes.com et effectuez une recherche sur l'objet du message.

  • Signalez le courrier indésirable sous Tentative de hameçonnage (voir plus haut).

« Vous êtes notre grand gagnant ! »

L'escroquerie : Félicitations ! Vous venez de gagner à la loterie ! Ou bien, vous avez été choisi pour participer à un tirage au sort Microsoft et vous avez gagné le gros lot !

Ce que recherchent les fraudeurs : vos informations personnelles afin de pouvoir usurper votre identité et vider vos comptes bancaires.

Autres indices indiquant l'escroquerie :

  • Vous avez été choisi pour participer à la loterie ou à un tirage au sort sans votre autorisation et sans en avoir été informé.

  • Ils vous demandent vos informations bancaires pour effectuer un dépôt direct.

  • L'objectif d'un tirage au sort est de permettre à la société d'obtenir vos informations personnelles via le formulaire que remplissez pour vous inscrire. Ils vendent ensuite ces informations ou les utilisent pour vous proposer leurs produits ou services. Aucun tirage au sort légitime n'implique que vous transmettiez vos informations, puisque vous l'avez déjà fait.

Mesures à prendre : tout d'abord et surtout, NE transmettez aucune information personnelle ou bancaire, même si l'offre semble réellement intéressante.

  • Accédez à un site Web d'identification des canulars comme snopes.com et effectuez une recherche sur l'objet du message.

  • Signalez le courrier indésirable sous Tentative de hameçonnage (voir plus haut).

« Au secours ! je suis en difficulté »

L'escroquerie : un de vos amis est en vacances et il est en difficulté. Il a besoin d'un transfert d'argent, rapidement !

Ce que recherchent les fraudeurs : vous convaincre de leur envoyer de l'argent.

Autres indices indiquant l'escroquerie : ce type d'escroquerie peut être difficile à identifier. Généralement, le fraudeur a piraté le compte de messagerie de votre ami et a envoyé ce message d'« appel au secours » à sa liste de contacts. L'adresse de messagerie de l'expéditeur est légitime. La formule de salutation peut même être personnelle (« Cher Paul »), mais le message provient-il réellement de votre ami ?

Mesures à prendre : avant de faire quoi que ce soit, vérifiez ce qu'il en est réellement.

  • Prenez le téléphone et appelez votre ami. Si vous ne pouvez pas le joindre, essayez de contacter des amis communs.

  • Posez-vous les questions suivantes :

    • Le message indique probablement qu'il est désespéré et qu'il ne sait pas vers qui d'autre se tourner, mais la relation qui vous lie justifie-t-elle réellement ce type de faveur ?

    • Vous avait-il prévenu qu'il partait en voyage ?

    • Quelle est la probabilité que votre ami se trouve dans la situation décrite par le message ou qu'il ait fait ce qu'il prétend avoir fait ?

    • Est-ce que cette attitude ressemble à votre ami ?

  • Sauf si vous parvenez à contacter votre ami ou un ami commun autrement que par courrier électronique, vous pouvez supposer qu'il s'agit d'une escroquerie. Signalez-la sous Compte piraté (voir plus haut).

« Si vous ne transférez pas (ou que vous transférez) ce message, quelque chose de terrible (magnifique) va se produire ! »

L'escroquerie : transférez ce message et Microsoft vous enverra 500 € ! Transférez cette pétition pour qu'Outlook.com reste un service gratuit ! Prévenez tous vos amis de ce terrible virus informatique !

Ce que recherchent les expéditeurs de courrier indésirable : que leur canular prenne une dimension virale et fanfaronner devant leurs amis.

Mesures à prendre :

  • S'il s'agit d'un virus informatique ou d'une autre menace de sécurité, accédez au site Web de votre logiciel antivirus et recherchez des informations sur les dernières menaces.

  • Accédez à un site Web d'identification des canulars comme snopes.com et effectuez une recherche sur l'objet du message.

  • Signalez le message sous Courrier indésirable (voir plus haut).

Accéder à Outlook.com

Autres ressources

Instructions simples pour les tâches courantes.
Notions de base d'Outlook.com

Vous avez besoin d'aide sur l'application de bureau Outlook ?
Recherchez de l'aide sur Office

Vous avez des idées pour Outlook.com ?
Faites-nous part de vos commentaires

Vous ne pouvez pas accéder à Outlook.com ?
Vérifiez l'état du service