Que sont les partitions et les lecteurs logiques ?

Une partition, parfois également appelée volume, représente une zone du disque dur qui peut être formatée selon un système de fichiers et qui est identifiable à l’aide d’une lettre de l’alphabet. Par exemple, le lecteur C est une partition sur la plupart des ordinateurs Windows.

Dans cette version de Windows, lorsque vous utilisez la Gestion des disques, un composant logiciel enfichable de la console MMC (Microsoft Management Console), pour créer des partitions sur un disque de base, les trois premières partitions créées sont des partitions principales. Ces dernières permettent de démarrer un système d’exploitation. Si vous souhaitez créer plus de trois partitions, la quatrième est créée en tant que partition étendue.

Une partition étendue est un moyen de contourner le nombre limite de partitions principales autorisées sur un disque de base. Il s’agit d’un conteneur qui peut posséder un ou plusieurs lecteurs logiques. Les lecteurs logiques fonctionnent comme des partitions principales, sauf qu’ils ne peuvent pas être utilisés pour démarrer un système d’exploitation.

Un disque dur doit être partitionné et formaté pour permettre le stockage des données. De nombreux ordinateurs n’ont qu’une seule partition dont la taille est égale à celle du disque dur. Le partitionnement d’un disque dur en plusieurs partitions plus petites n’est pas obligatoire, mais cela peut s’avérer utile pour organiser les données du disque dur. Certains utilisateurs préfèrent disposer de partitions distinctes pour les fichiers du système d’exploitation Windows, les programmes et les données personnelles.